écritoire

 galerie

 liens

 

 
 
 

Tous (49)lexique (49) lexique (49)








A    B    C    D    E    F    G    H    I    J    K    L    M    N

  O    P    Q    R    S    T    U    V    W    X    Y    Z    Ω


2 Réponse(s)
 
MargoulinA. Personne manquant de compétence ou de sérieux dans l'exercice de sa profession; en partic. mauvais ouvrier.

B. 1. Pop. Petit détaillant, petit patron.

2. Commerçant malhonnête; individu peu scrupuleux en affaires. Synon. maquignon, mercanti. « Je veux que dans ces circonstances graves et familiales, tu te conduises comme un gentilhomme provençal et non pas comme le dernier des margoulins » (PAGNOL, Fanny, 1932, II, 7, p. 148)

3. Arg. de la Bourse. Spéculateur sans envergure. « Il avait spéculé, non sur la valeur de sa production mais sur celle des plantations mêmes (...). Et il n'ignorait pas que, dès que cette suppression [des crédits américains] serait connue, tous les margoulins de Paris et de New-York prendraient position à la baisse sur ses titres » (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 337).

Étymol. et Hist. Mot pop. issu du verbe margouliner usité dans le Bas-Maine au sens de «aller vendre de bourg en bourg, surtout en parlant des femmes qui vendent des mouchoirs» (DOTTIN, Glossaire des parlers du Bas-Maine, Paris, 1899), lui-même dér. de margouline «bonnet» (DUM.); cf. Bas-Maine margulet, margulin «bandeau sur la figure, bride d'un bonnet de femme» (DOTTIN, loc. cit.); margouline est une var. de margoulette* d'après gouline «bonnet de femme» usité dans les parlers de l'Ouest (FEW t. 4, p. 315a), dér. de goule, forme anc. de gueule*.
 
MirlitonA. Instrument populaire ou enfantin, dit Flûte à l'oignon.

B. P. anal., emplois spéc. ART CULIN. Petite pâtisserie roulée contenant de la crème. En appos., NUMISM. Louis (d'or) mirliton. Louis d'or frappé sous Louis XV et qui présentait au revers le chiffre du roi, deux L entrelacés. HIST. MILIT. Shako des soldats et des cavaliers pendant la Révolution.

C. [Avec valeur caractérisante]
1. 
Air de mirliton. Refrain populaire.
2. Familier
a) Loc. adj. péj. De mirliton. Mauvais, de peu de valeur. « Le duel est un prétexte à avocasseries, à phrases creuses, à sentences de mirliton » (RENARD, Journal, 1890, p.75).
b) Court poème sans prétention.

Étymol. et Hist. Orig. inc.

DÉR. 1. Mirliton(n)esque, a) Qui rappelle le son du mirliton. b) Au fig. Mauvais, de peu de valeur. Ridicule. « Découragé, il essaya un début mirlitonesque: Croyez pas que je moralise, Si je vous envoie ces bobards, C'est que notre mess analyse Ce soir la question du hasard » (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p.207)
2. Mirlitoniste, subst., rare. Personne qui joue du mirliton.
3. Mirlitonner, verbe intrans. a) Jouer du mirliton. b) Au fig. Faire de mauvais vers, de mauvais poèmes.
 

 
 
ce site a été construit avec npds, optimisé pour un affichage de 1280 sous firefox