écritoire

 galerie

 liens

 

 
 
 

Tous (49)lexique (49) lexique (49)








A    B    C    D    E    F    G    H    I    J    K    L    M    N

  O    P    Q    R    S    T    U    V    W    X    Y    Z    Ω


1 Réponse(s)
 
JanotismeA. Esprit borné, simplicité excessive, bêtise. '' Il y a ici un vieux domestique, le meilleur des hommes et le modèle des serviteurs, mais un fond de janotisme ,, (GONCOURT, Journal, 1894, p. 640).

B. Défaut de style qui consiste à rompre la logique syntaxique en rapprochant abusivement certains membres de phrase et en provoquant des équivoques burlesques. '' Le « mauvais » français n'est souvent que du néo-français qui n'ose pas dire son nom (...). Je ne reculerai même pas à l'occasion devant l'homologation des pataquès, cuirs, velours, impropriétés, janotismes, quiproquos, lapsus, etc. ,, (QUENEAU, Bâtons, chiffres et lettres, Paris, Gallimard, 1965, p. 69).

Étymol. et Hist. 1. 1779 Jeannotisme « niaiserie » (Corresp. littér. secrète, 18 déc., no 52 ds PROSCHWITZ Beaumarchais, p. 338); 2. 1828-29 janotisme « construction maladroite de la phrase » (RABAN, MARCO SAINT-HILAIRE, Mém. forçat, t. 3, p. 31). Dér. au moyen du suff. -isme* de Janot, Jeannot (dimin. de Jean), surnom traditionnel des sots (cf. Jehannot « sot », 1397 ds GDF., v. aussi FEW t. 5, pp. 45-46), et en partic., nom d'un personnage de niais, affecté d'un défaut de lang. consistant à intervertir les membres d'une phrase, popularisé par DORVIGNY ds Janot, ou les battus paient l'amende, pièce jouée en 1779.
 

 
 
ce site a été construit avec npds, optimisé pour un affichage de 1280 sous firefox